Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Alnitak

Alnitak

Didier Jean-Yves PIERRE

Un peu de poussière d’étoiles sur le visage de Vianou

Pour ne pas tomber dans le cliché et la facilité,
Je voudrais te souhaiter un heureux anniversaire qui ne soit pas banal !
Certes, l’exercice est quelque peu cavalier.
Si l’on reprend cette formule bon-enfant, en triturant l’orthographe,
Malaxant les syllabes, mâchouillant la prononciation,
On peut obtenir quelque chose qui pousse à la réflexion, certes pas très fort,
Anime les zygomatiques jusqu’aux tremblements disgracieux et spasmodiques,
Déclenche l’hilarité au roulage par terre de douleurs abdominales et non amygdales,
Lesquelles protubérances buccales se gonflent au passage de ces mots désopilants !
 
Bon, on respire un peu !
Donc, comment te souhaiter ce qu’un homme normal ne doit pas souhaiter à une femme ?
Non ! Ça ne se fait pas ! J’insiste !
Souhaiter un heureux anniversaire même à la plus jolie fille,
C’est lui faire remarquer qu’elle a pris un an de plus et qu’elle vieillit !
Quelle horreur ! Un rictus par ci, une ride par là, un cheveu blanc par ci, un p’tit kilo par là !
Bref, une simple petite phrase toute mignonne, amicale et tendre
Peut cacher la plus vile des mufleries !
Soyons sérieux ! Une analyse aussi sévère ne peut s’appliquer à une jeune femme.
Une belle jeune femme, je te l’accorde, mais une jeunette quand même.
Question de point de vu.
Dès lors, tout le poids de l’ignominie énoncée plus haut n’a plus de sens !
Mais où est le bon sens lorsqu’il se perd dans un rond point ? Hum ? Il n’en sort jamais !
 
Au nom de la folie furieuse qui m’anime et dont Samuel Beckett disait, à propos de la folie :
« Tous les hommes naissent fous. Hélas très peu le demeurent ! »,
J’espère simplement que l’océan de tes jours continue d’inonder ton visage
De la joie qu’il porte en étendard et d’irradier ton regard comme il le fait sur la vie.
Un peu de poussière d’étoiles sur le visage de Vianou

Partager cette page

Repost 0